Navigation – Plan du site

L’engagement pour le Tiers-Monde des volontaires et des associations : l’exemple du Maine-et-Loire

Jean-Luc Marais
p. 165-190

Résumés

Depuis cinquante ans, les concepts de Tiers-Monde et de sous-développement se sont imposés en même temps que le souci d’aider les nations marquées par ces problèmes. Pour ce faire, des volontaires, jeunes gens et jeunes filles, sont partis dans les pays concernés, dans le cadre d’organismes dont beaucoup sont au départ d’inspiration religieuse. La géographie du recrutement de ces organismes est souvent proche de celle du mouvement missionnaire. Parallèlement à ces départs, des associations nombreuses se créent pour lutter contre le sous-développement, elles aussi souvent liées au monde catholique. Ces formes diverses d’action humanitaire sont ici étudiées dans le cadre du Maine-et-Loire et des départements limitrophes, où l’on observe la permanence et les transformations de l’intérêt pour les « pays pauvres ».

Haut de page

Entrées d’index

Chronologie :

XXe siècle
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Luc Marais, « L’engagement pour le Tiers-Monde des volontaires et des associations : l’exemple du Maine-et-Loire », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 112-2 | 2005, 165-190.

Référence électronique

Jean-Luc Marais, « L’engagement pour le Tiers-Monde des volontaires et des associations : l’exemple du Maine-et-Loire », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest [En ligne], 112-2 | 2005, mis en ligne le 20 juin 2007, consulté le 24 novembre 2017. URL : http://abpo.revues.org/1103 ; DOI : 10.4000/abpo.1103

Haut de page

Auteur

Jean-Luc Marais

Maître de conférences en histoire contemporaine HIRES – Université d’Angers

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page