Navigation – Plan du site

Seigneurs résidants et notabilité dans la vallée du Saint-Laurent (XVIIe-XIXsiècle)

Benoît Grenier
p. 59-75

Résumés

Pendant plus de deux siècles, la vallée du Saint-Laurent (Québec) a vécu sous le système seigneurial, implanté au début du régime français, maintenu par les Britanniques, puis aboli en 1854. En nous intéressant aux seigneuries habitées par la famille seigneuriale, dans le contexte colonial laurentien, nous illustrerons les spécificités de la notabilité rurale du Québec préindustriel. Les rapports entre notables locaux et famille seigneuriale dans les seigneuries laurentiennes permettent d’observer une mobilité sociale qui introduit des individus d’humbles origines au sein des propriétaires de seigneuries, notamment parmi le groupe des seigneurs résidants. L’observation de certaines familles seigneuriales résidantes incite à relativiser leur statut de notables.

Haut de page

Entrées d’index

Noms de lieux :

Québec
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Benoît Grenier, « Seigneurs résidants et notabilité dans la vallée du Saint-Laurent (XVIIe-XIXsiècle) », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 110-2 | 2003, 59-75.

Référence électronique

Benoît Grenier, « Seigneurs résidants et notabilité dans la vallée du Saint-Laurent (XVIIe-XIXsiècle) », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest [En ligne], 110-2 | 2003, mis en ligne le 20 juillet 2005, consulté le 27 juillet 2017. URL : http://abpo.revues.org/1415 ; DOI : 10.4000/abpo.1415

Haut de page

Auteur

Benoît Grenier

Doctorant en histoire Université Rennes 2 Haute-Bretagne – Université Laval, Québec

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page