Navigation – Plan du site
Les droits en France de 1936 à 1940

Le Parti social français (1936-1945) Une expérience de parti de masses et la préparation d’une relève

Jean-Paul Thomas
p. 109-120

Résumés

La création du PSF par le colonel de La Rocque en 1936 a participé à un profond bouleversement des droites françaises à l’époque du Front populaire. Le nouveau parti, héritier des Croix-de-Feu, était un mouvement de masses, bien différent des vieilles formations par son million d’adhérents et par la mobilisation de nouveaux venus à la politique, dont un très grand nombre de jeunes et de femmes. Prétendant se situer hors des divisions partisanes entre gauche et droite, et se présentant comme inspiré par un idéal de dévouement social étranger à l’esprit « politicien », il entreprit méthodiquement de ormer une nouvelle génération politique. Le bilan en est lisible après 1945 : une part majeure des cadres et notables de la moitié droite était alors issue du défunt PSF.

Haut de page

Entrées d’index

Chronologie :

XXe siècle
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Paul Thomas, « Le Parti social français (1936-1945) Une expérience de parti de masses et la préparation d’une relève », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 109-3 | 2002, 109-120.

Référence électronique

Jean-Paul Thomas, « Le Parti social français (1936-1945) Une expérience de parti de masses et la préparation d’une relève », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest [En ligne], 109-3 | 2002, mis en ligne le 20 septembre 2004, consulté le 23 septembre 2017. URL : http://abpo.revues.org/1562 ; DOI : 10.4000/abpo.1562

Haut de page

Auteur

Jean-Paul Thomas

Professeur de chaire supérieure au Lycée Janson-de-Sailly – Paris Chercheur associé au Centre d’histoire de l’Europe au XXe siècle

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page