Navigation – Plan du site
Généralités

La Chambre des comptes de Jean-Baptiste Ceineray

Hélène Rousteau-Chambon
p. 81-98

Résumés

J.-B. Ceineray bâtit la Chambre des comptes de 1762 à 1781. Tout en s’inspirant des grandes réalisations contemporaines, il prit pour modèle la Chambre des comptes de Paris, reconstruite à partir de 1738 par Jacques V Gabriel. La Chambre des comptes témoigne d’une parfaite maîtrise de ces diverses références ; elle constitue indiscutablement le chef d’oeuvre de Jean-Baptiste Ceineray.

Haut de page

Entrées d’index

Chronologie :

XVIIIe siècle
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Hélène Rousteau-Chambon, « La Chambre des comptes de Jean-Baptiste Ceineray », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 108-4 | 2001, 81-98.

Référence électronique

Hélène Rousteau-Chambon, « La Chambre des comptes de Jean-Baptiste Ceineray », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest [En ligne], 108-4 | 2001, mis en ligne le 20 décembre 2003, consulté le 22 septembre 2017. URL : http://abpo.revues.org/1676 ; DOI : 10.4000/abpo.1676

Haut de page

Auteur

Hélène Rousteau-Chambon

Maître de conférences en histoire de l’art moderne, Université de Nantes

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page