Navigation – Plan du site

La réécriture d’un texte hagiographique au XIIe siècle : la Vita sancti Sansonis, de Baudri de Bourgueil

Armelle Le Huërou
p. 7-30

Résumés

Baudri de Bourgueil a composé la Vita sancti Sansonis dans le premier tiers du XIIe siècle, alors qu’il était archevêque de Dol. Ce texte a longtemps été considéré, sur la foi des déclarations préliminaires de l’auteur, comme un remaniement stylistique dénué d’intérêt autre que littéraire. La comparaison entre la Vita de Baudri et sa source, une Vita carolingienne, et l’examen attentif des modalités de réécriture révèlent cependant que ces prétentions de réfection purement formelle et stylistique masquent une véritable réflexion sur la nature et la finalité du texte hagiographique. Comme Baudri se fait ici l’hagiographe de celui qui passe pour être le fondateur de la métropole et qui en fut le premier archevêque, il est permis de penser que ses préoccupations esthétiques, morales et religieuses ne sont pas seules à donner du sens à sa version de la Vita sancti Sansonis.

Haut de page

Entrées d’index

Chronologie :

XIIe siècle
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Armelle Le Huërou, « La réécriture d’un texte hagiographique au XIIe siècle : la Vita sancti Sansonis, de Baudri de Bourgueil », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 108-2 | 2001, 7-30.

Référence électronique

Armelle Le Huërou, « La réécriture d’un texte hagiographique au XIIe siècle : la Vita sancti Sansonis, de Baudri de Bourgueil », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest [En ligne], 108-2 | 2001, mis en ligne le 20 juin 2003, consulté le 27 juillet 2017. URL : http://abpo.revues.org/1729 ; DOI : 10.4000/abpo.1729

Haut de page

Auteur

Armelle Le Huërou

Doctorante, CRHISCO, Université Rennes 2

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page