Navigation – Plan du site

L’imagerie populaire du Grand Ouest

Annie Duprat
p. 45-66

Résumés

Les mots « imagerie populaire » désignent une production d’estampes qui sont des gravures sur bois, généralement en couleurs, et le plus souvent vendues par colportage. Mais on peut y associer également les vignettes des livres, les en-têtes des correspondances administrative ou commerciale, ou encore les cartes à jouer. Les sujets des images populaires sont religieux, historiques, comiques ou moralisateurs : ils servent presque toujours à édifier le lecteur. La plupart des imagiers de la fin du XVIIIe siècle sont également dominotiers avant de devenir des imprimeurs-marchands-graveurs car ils ont développé leur art grâce à la vogue des tissus et des papiers peints. L’ouest de la France devient au cours du XIXe siècle une terre d’élection pour l’imagerie populaire. À côté de l’entreprise fameuse des Letourmi d’Orléans, il faut compter avec l’entreprise de Portier du Mans et celle de Godard d’Alençon qui viennent de faire l’objet d’études inédites. On se proposera donc dans cet article, après avoir fait le point des connaissances sur le sujet, de suggérer une méthode d’enquête régionale, sous forme de monographies des différents ateliers repérables dans le grand ouest, afin de replacer l’importance de ces provinces dans l’histoire de l’imagerie populaire en France au XIXe siècle.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Annie Duprat, « L’imagerie populaire du Grand Ouest », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 108-2 | 2001, 45-66.

Référence électronique

Annie Duprat, « L’imagerie populaire du Grand Ouest », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest [En ligne], 108-2 | 2001, mis en ligne le 20 juin 2003, consulté le 22 septembre 2017. URL : http://abpo.revues.org/1732 ; DOI : 10.4000/abpo.1732

Haut de page

Auteur

Annie Duprat

Professeur d’histoire moderne Centre d’histoire culturelle, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page