Navigation – Plan du site
Genre et pouvoir(s)

Résistance civile et jeux de genre

France-Allemagne-Bolivie-Argentine, Deuxième Guerre mondiale – années 1970-1980
Luc Capdevila
p. 103-128

Résumés

À partir de l’étude comparative de quatre mouvements de résistance civile impliquant des femmes, en Europe occidentale pendant la Seconde Guerre mondiale et dans le Cône sud sous les dictatures militaires terroristes des années 1970-1980, l’auteur montre en quoi ces formes de contestations participent des jeux de genre. Tout en constatant combien le contexte historique est fondamental pour comprendre le développement de ces mouvements protestataires, on observe que les individus et les organisations, qui les impulsèrent et éventuellement les structurèrent, mobilisèrent et mirent en représentation des mythologies de la femme leur permettant d’intervenir et d’agir sur un espace public fermé à toute contestation, car elles étaient en phase avec les valeurs défendues par les dictatures. Nonobstant, selon la conjoncture culturelle, la participation à ces mouvements protestataires a influé sur l’évolution de l’identité de sexe des participantes.

Haut de page

Entrées d’index

Chronologie :

XXe siècle

Noms de lieux :

Allemagne, Argentine, Bolivie, France
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Luc Capdevila, « Résistance civile et jeux de genre », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 108-2 | 2001, 103-128.

Référence électronique

Luc Capdevila, « Résistance civile et jeux de genre », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest [En ligne], 108-2 | 2001, mis en ligne le 20 juin 2003, consulté le 23 septembre 2017. URL : http://abpo.revues.org/1737 ; DOI : 10.4000/abpo.1737

Haut de page

Auteur

Luc Capdevila

Maître de conférences en histoire contemporaine CRHISCO-Université Rennes 2 / associé à l’IHTP

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page