Navigation – Plan du site

Bernard Merdrignac, Hervé Bihan et Gildas Buron (dir.), À travers les îles celtiques.

Per insulas scotticas. Mélanges en mémoire de Gwénaël Le Duc
Magali Coumert
p. 198-199
Référence(s) :

Britannia monastica 12 – Klask, Rennes, 2008, 502 p.

Texte intégral

1Cet ouvrage est dédié à la mémoire du professeur Gwénaël Le Duc qui s’est éteint en 2006, à l’âge de 55 ans. Il rassemble les contributions des « collègues, disciples et amis » et tire son unité de la personnalité du défunt. Ses centres d’intérêt éclectiques sont détaillés par la bibliographie initiale, qui rappelle que Gwénaël Le Duc édita et étudia aussi bien des textes en moyen breton et en breton moderne, que des vies de saint et des chroniques latines du Moyen Âge.

2La première partie rassemble des études consacrées aux « mythes et traditions », étudiés dans les traditions populaires de langue celtique (C. Sterckx, D. Boekhoorn, G. Hily, J. Belz, A. Mouradova et D. Giraudon). La deuxième partie « En quête de sources : textes et manuscrits » propose une étude de textes littéraires (Peredur par J.-C. Lozac’hmeur, Le Livre des faits d’Arthur par A.-Y. Bourgès), des éditions (7 feuillets du Chronicon Briocense par A. Le Huërou, la Vie latine de saint Goulven par Y. Morice), ainsi que deux études sur les manuscrits armoricains (L. Lemoine et J.-L. Deuffic). La troisième partie, « Histoire et hagiographie » comprend des études sur les sociétés chrétiennes de l’antiquité tardive (S. Kernéis), du haut Moyen Âge (M. Debary) et des années 1970 (D. Le Doujet), sur les confins fabuleux (F. Kurzawa et J. Wooding), ainsi que sur la composition des vies de saint médiévales (M. Simon, B. Merdrignac, K. Jankulak et P. Walter). La quatrième partie, « Mots et noms propres » rassemble des études de toponymie (P.-Y. Lambert et E. Vallerie) ainsi que de pratiques langagières (J.-Y. Le Moing, J.-C. Cassard et E. Guillorel). La cinquième partie reprend les contributions consacrées au moyen-breton (H. Le Bihan et G. Kervella) et au breton prémoderne (G. Le Menn et H. Seubil Kernaudour). La dernière partie mêle souvenirs personnels (A. Bourgès, P. Riché et F. Kerlouégan) et quête identitaire et linguistique contemporaine (G. Denis et M. Nicolas).

3On l’aura compris, la diversité des intérêts du dédicataire se retrouve dans ce volume foisonnant, dont les articles paraissent avant tout suggestifs des différents domaines de recherche évoqués. L’éclectisme du volume, allié à son trilinguisme (français, breton et anglais) rendent d’autant plus appréciable, pour le lecteur, le classement thématique opéré par les éditeurs et les résumés trilingues de chaque contribution donnés à la fin du volume.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Magali Coumert, « Bernard Merdrignac, Hervé Bihan et Gildas Buron (dir.), À travers les îles celtiques. », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 117-4 | 2010, 198-199.

Référence électronique

Magali Coumert, « Bernard Merdrignac, Hervé Bihan et Gildas Buron (dir.), À travers les îles celtiques. », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest [En ligne], 117-4 | 2010, mis en ligne le 14 janvier 2011, consulté le 23 juillet 2017. URL : http://abpo.revues.org/1856

Haut de page

Auteur

Magali Coumert

CRBC/Université de Bretagne Occidentale, Brest

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page