Navigation – Plan du site

Lagadec, Yann, Perreon, Stéphane, Hopkin, David, La bataille de Saint-Cast (Bretagne, 11 septembre 1758)

 Entre histoire et mémoire
Philippe Jarnoux
p. 212
Référence(s) :

Rennes, PUR/Société d’Histoire et d’Archéologie de Bretagne, 2009, 451 p., 22 €.

Texte intégral

1Comment peut-on encore aujourd’hui faire de « l’histoire-bataille » ? Comment peut-on espérer apporter des nouveautés à la connaissance historique en observant à nouveau des événements déjà souvent décrits ? Comment un petit affrontement militaire comme celui de Saint-Cast en 1758 peut-il encore intéresser ? C’est ce que ce livre essaie de montrer et c’est le pari que voulaient relever Yann Lagadec, Stéphane Perréon et David Hopkin en livrant cette étude au sous-titre évocateur « Entre histoire et mémoire ».

2L’objet de l’ouvrage est un modeste épisode de la guerre de Sept Ans, la descente des troupes anglaises sur les côtes de la Bretagne entre Saint-Lunaire et Saint-Cast du 4 au 11 septembre 1758, descente qui s’achève par un véritable mais bref affrontement armé sur les plages de Saint-Cast, par un rembarquement anglais sous la mitraille et par la célébration de la victoire française. Quoique modeste, la bataille a laissé des traces dans les mémoires pendant le xviiie siècle avant de devenir l’objet d’une attention particulière de l’historiographie bretonne au xixe et xxe siècle, puis de sombrer dans l’oubli en dehors d’un cadre strictement local.

3Autour de cet événement, les auteurs ont construit leur travail en trois temps. Une première partie s’efforce de situer la descente de 1758 dans des perspectives élargies, faisant un état des descentes étrangères sur les côtes du royaume, les intégrant dans les stratégies longues des belligérants, s’arrêtant à l’intérêt particulier de Saint-Malo et de sa région et revenant sur les modalités et les nécessités de la défense des littoraux bretons. Il s’agit ici pour les auteurs de nous entraîner dans des réflexions larges sur les permanences, les pérennités ou les innovations des guerres des xviie et xviiie siècles. La seconde partie détaille avec une extrême minutie l’événement en lui-même, les quelques jours de présence militaire anglaise, les réactions françaises et l’affrontement final. On reprend ici en détail et à partir d’une documentation particulièrement variée, le fil des heures et des jours pour suivre presque pas à pas les déplacements des uns et des autres mais aussi pour déconstruire au passage quelques mythes historiographiques du xixe siècle. Au terme de cette vision du temps court, la dernière partie s’interroge sur les conséquences de la bataille et sur la mémoire qui en est résultée. La défaite anglaise n’a pas changé le cours de la guerre mais a contribué à modifier une stratégie britannique des descentes, déjà contestée et dont la faible efficacité militaire est désormais avérée. La victoire française a donné lieu à célébration puis commémoration inscrite dans la pierre puis dans les travaux des érudits.

4Tout n’est évidemment pas nouveau dans ce travail mais le projet est séduisant et convaincant. S’emparer d’un événement militaire pour le traiter dans toutes ses dimensions, le resituer et le réintégrer à différentes échelles dans les questionnements historiques plus larges reste une pratique historique capable de renouveler les regards. Même si certains développements de la première partie semblent parfois lointains et mal raccrochés à la problématiques générale (les présences anglaise et espagnoles pendant la guerre franco-bretonne de 1487-1491 par exemple), même si – les auteurs le reconnaissent d’ailleurs – les archives anglaises auraient peut-être mérité des dépouillements plus vastes, on ne peut qu’adhérer aux propos et apprécier un travail clair et toujours bien écrit, d’une précision sans faille et d’une ampleur bien plus grande que ce que le titre suggère. Au travers d’un événement, nous avons là une fort belle étude sur la guerre dans la société du xviiie siècle.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Philippe Jarnoux, « Lagadec, Yann, Perreon, Stéphane, Hopkin, David, La bataille de Saint-Cast (Bretagne, 11 septembre 1758) », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 117-4 | 2010, 212.

Référence électronique

Philippe Jarnoux, « Lagadec, Yann, Perreon, Stéphane, Hopkin, David, La bataille de Saint-Cast (Bretagne, 11 septembre 1758) », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest [En ligne], 117-4 | 2010, mis en ligne le 17 janvier 2011, consulté le 20 septembre 2017. URL : http://abpo.revues.org/1874

Haut de page

Auteur

Philippe Jarnoux

CRBC/Université de Bretagne Occidentale, Brest

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page