Navigation – Plan du site

Du réseau au maillage administratif, la construction territoriale des subdélégations bretonnes de 1689 à 1789

An Administrative Network: The Territorial Structures of Breton Subdelegations from 1689 to 1789
Sébastien Didier
p. 81-106

Résumés

Entre 1689 et 1790, l’intendance de Bretagne se divise en une multitude de circonscriptions. Elles sont d’abord organisées en un vaste réseau de chefs-lieux centralisés par l’intendant. Puis, en 1729, ce dernier fixe leur ressort pour créer un véritable maillage administratif. Menée par les intendants successifs, cette construction territoriale tient compte des stratégies administratives provinciales, mais aussi de l’organisation pratique des subdélégués et de la concurrence des autres pouvoirs locaux. Les territoires ainsi créés sont complètement neufs. Leurs formes orientent le recrutement et le travail des subdélégués. Elles s’imposent finalement et deviennent de plus en plus difficiles à remodeler en dépit des projets de réduction des derniers intendants. L’étude de la construction des subdélégations bretonnes révèle bien les enjeux de la formation de circonscriptions et montre à quel point les usages administratifs de l’espace provincial peuvent créer de solides territoires.

Haut de page

Entrées d’index

Noms de lieux :

Bretagne
Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Un réseau de subdélégués
Du correspondant à l’administrateur
Une répartition stratégique
Un réseau concurrencé
Un nouveau territoire à construire
Créer un nouveau cadre administratif
Fixer le ressort, un travail collectif
Une grande variété de formes
« Une étendue suffisante pour en bien remplir le service »
L’organisation pratique des subdélégations
Le projet de l’intendant Caze de La Bove
La défense des subdélégations

Aperçu du texte

L’historiographie de l’intendance s’intéresse de plus en plus aux subdélégués depuis les travaux de J. Ricommard et H. Fréville. Cependant, la dimension spatiale de l’intendance et son découpage en subdélégations ne sont souvent abordés qu’à partir de la situation des années 1780. Très utile, le travail cartographique dirigé par Guy Arbellot et Jean-Pierre Goubert doit pourtant être dépassé. Une carte ne suffit pas à rendre les évolutions territoriales et encore moins le processus de construction du territoire administratif dont découle l’organisation de l’ensemble de l’intendance.

Appelées « subdélégations », « départements » ou encore « cantons » par les sources, les circonscriptions des subdélégués de l’intendance bretonne forment un maillage territorial inventé de toutes pièces. L’intendant commissionne ses subdélégués pour l’informer et exécuter ses ordres d’un bout à l’autre de la province. Leur répartition...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sébastien Didier, « Du réseau au maillage administratif, la construction territoriale des subdélégations bretonnes de 1689 à 1789 », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 121-4 | 2014, 81-106.

Référence électronique

Sébastien Didier, « Du réseau au maillage administratif, la construction territoriale des subdélégations bretonnes de 1689 à 1789 », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest [En ligne], 121-4 | 2014, mis en ligne le 15 décembre 2016, consulté le 26 juillet 2017. URL : http://abpo.revues.org/2870 ; DOI : 10.4000/abpo.2870

Haut de page

Auteur

Sébastien Didier

Professeur d’histoire-géographie au collège de Bergues (59)

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page