Navigation – Plan du site
Résonances contemporaines de la Grande Guerre

La Grande Guerre dans la bande dessinée contemporaine (2008-2014)

De la mort du dernier poilu aux commémorations du Centenaire
The Great War in contemporary Comic Books (2008-2014). From the Death of the Last “Poilu” to the Centennial Commemorations
Luc Révillon
p. 151-165

Résumés

Depuis la disparition du dernier poilu français Lazare Ponticelli, la production de bandes dessinées faisant référence à la Grande Guerre n’a cessé de croître dans une sorte d’urgence mémorielle. De mars 2008 à mai 2016 est parue la moitié des albums traitant de la Première Guerre mondiale publiés depuis 1914.

Cette étude dresse un catalogue des principales approches et thématiques abordées par les auteurs contemporains. Ceux-ci, à la suite du pionnier Tardi, privilégient la guerre à la guerre et la victimisation du combattant, certains d’entre eux n’hésitant pas à évacuer toute trace d’ennemi dans leurs récits.

Les annexes de cette étude rappellent combien les approches des albums traitant de la Première Guerre mondiale depuis un siècle ont évolué en fonction des enjeux, du public et d’un engouement relativement récent pour le média bande dessinée.

Cette analyse nous amène également à nuancer cette impression de frénésie éditoriale qui semble avoir gagné la bande dessinée depuis la mort du dernier poilu.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Tardi, le pionnier
Kris, Maël, l’esprit de 14
Retour de l’histoire événementielle
À l’est, du nouveau
Les troupes coloniales à l’honneur
Mémoires et témoignages
Retour en force des aviateurs
Transpositions fantastiques
Distanciation humoristique
Une société en souffrance
Des créations où l’émotion tient l’histoire à distance

Aperçu du texte

Depuis la disparition du dernier poilu français Lazare Ponticelli en mars 2008, la production de bandes dessinées faisant référence à la Grande Guerre n’a cessé de croître dans une sorte d’urgence mémorielle. En un peu plus de six ans, ce sont plus de cent cinquante albums qui ont été publiés, autant que pendant les quarante années précédentes où on a assisté à l’éclosion d’une bande dessinée destinée à un public adulte.

La première année de commémoration du Centenaire, à côté de nouveautés, a vu ressortir sous forme d’intégrales deux des œuvres les plus marquantes de la période 2008-2014 : Putain de Guerre ! de Verney et Tardi et Notre Mère la Guerre de Kris et Maël. Les titres mêmes de ces récits sont emblématiques de l’intention des auteurs : il s’agit bien d’écrire sur la guerre en tant que phénomène sociétal pour en montrer l’horreur et la détestation sans préciser qu’il s’agit de celle que les contemporains...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Luc Révillon, « La Grande Guerre dans la bande dessinée contemporaine (2008-2014) », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 123-3 | 2016, 151-165.

Référence électronique

Luc Révillon, « La Grande Guerre dans la bande dessinée contemporaine (2008-2014) », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest [En ligne], 123-3 | 2016, mis en ligne le 31 octobre 2018, consulté le 28 juin 2017. URL : http://abpo.revues.org/3410

Haut de page

Auteur

Luc Révillon

Historien et scénariste de bande dessinée

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page