Navigation – Plan du site

Un exemple de relations commerciales entre le pays de Léon et l’Andalousie au début du xvie siècle, d’après le compte d’un marchand de Morlaix

An example of commercial relations between the Léon and Andalusia in the early sixteenth century from the account book of a merchant of Morlaix
Enrique Ruiz Pilares et Michel Bochaca
p. 7-34

Résumés

Au retour d’un voyage qui l’a conduit en 1530 de Roscoff en Andalousie avec un chargement de toiles, avant de repartir pour la Flandre avec du vin, du savon et du sel, un marchand anonyme de Morlaix dresse un état des recettes et des dépenses générées par ses activités. Le document est exceptionnel par sa rareté, d’abord en tant que livre de comptes de marchands, ensuite parce qu’il détaille une entreprise relevant du grand commerce maritime. La minutie avec laquelle les dépenses ont été consignées permet une plongée au cœur des activités de ce marchand (produits, clients, fournisseurs, intermédiaires et auxiliaires divers), en le suivant d’abord à Morlaix et à Roscoff, puis en Andalousie au Puerto de Santa María, à Cadix, à Sanlúcar de Barrameda, jusque dans un lieu reculé, loin de la côte, comme Villalba.

Haut de page

Entrées d’index

Chronologie :

XVIe siècle

Noms de lieux :

Andalousie, Morlaix, Léon
Haut de page

Notes de l’auteur

L’étude s’inscrit dans le projet de recherche I+D HAR 2013-48433-C2-2-P, Solidaridad y/o exclusión en las fronteras marítimas. Castilla en la Baja Edad Media (Eduardo Aznar Vallejo - Universidad de La Laguna).

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Un document comptable : apports et limites
Présentation du document
Conjectures sur l’auteur et ses deux aides
Des dates et une durée de voyage difficiles à établir au cours de l’année 1530
Des préparatifs en Bretagne à l’arrivée en Andalousie
Séjour et affaires en Andalousie
L’ancienneté de la présence bretonne en Andalousie comme élément de contexte du voyage de 1530
Déplacements et affaires traitées en Andalousie
Arrivée au Puerto de Santa María et vente de toiles à Cadix
Les affaires réalisées à et depuis Sanlúcar de Barrameda

Aperçu du texte

Parmi les rares comptes de marchands conservés pour le royaume de France avant le milieu du xvie siècle figure celui d’un Breton anonyme, originaire de Morlaix, parti en 1530 vendre des toiles en Andalousie et revenu en Flandre avec du vin, du savon et du sel. Alors que la plupart de ces comptabilités enregistrent les activités commerciales et financières réalisées au détail depuis la boutique du marchand et inscrites dans un espace proche de celle-ci, il s’agit ici d’un état des dépenses et des recettes dans le cadre d’un voyage d’affaires vers un marché lointain. Cette comptabilité concerne donc un déplacement par mer et un séjour en terre étrangère, ainsi qu’une entreprise relevant du commerce de gros par les volumes de marchandises échangés et les sommes engagées. Les risques étaient supérieurs à ceux du commerce local (fortunes de mer, obligation d’opérer loin des réseaux et des institutions à m...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Enrique Ruiz Pilares et Michel Bochaca, « Un exemple de relations commerciales entre le pays de Léon et l’Andalousie au début du xvie siècle, d’après le compte d’un marchand de Morlaix », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 123-4 | 2016, 7-34.

Référence électronique

Enrique Ruiz Pilares et Michel Bochaca, « Un exemple de relations commerciales entre le pays de Léon et l’Andalousie au début du xvie siècle, d’après le compte d’un marchand de Morlaix », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest [En ligne], 123-4 | 2016, mis en ligne le 30 décembre 2018, consulté le 30 avril 2017. URL : http://abpo.revues.org/3421

Haut de page

Auteurs

Enrique Ruiz Pilares

Université de Cadix

Michel Bochaca

Université de La Rochelle

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page