Navigation – Plan du site

Les Saints de Solesmes : des résurgences dans la statuaire espagnole du Siècle d’Or ?

The saints of Solesmes: artistic resurgence in Spanish statues of the Golden Age
Cyril Peltier
p. 35-59

Résumés

Le corpus sculpté situé dans les bras du transept de l’abbaye Saint-Pierre de Solesmes aiguisa la curiosité de nombreux visiteurs qui, attirés par la rumeur, vinrent contempler ce que la tradition locale appelle aujourd’hui les Saints de Solesmes. Puissants mécènes, artistes de passage, simples érudits et passionnés d’art, tous firent halte à Solesmes. Parmi les nombreux mystères qui subsistent autour de la réalisation de la Mise au tombeau en 1496 et de l’édification de la Belle Chapelle entre 1530 et 1550, nous ouvrons ici la piste des résurgences artistiques de la statuaire de Solesmes dans l’imagerie castillane du Siècle d’Or et plus particulièrement dans la production ibérique du sculpteur bourguignon Jean de Joigny (1507-1577) devenu Juan de Juni au-delà des Pyrénées.

Haut de page

Entrées d’index

Index de mots-clés :

Solesme

Chronologie :

XVIe siècle
Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

La Mise au tombeau de Solesmes et ses pendants dans la production de Juan de Juni
La « Belle Chapelle » : œuvre d’inspiration pour Juan de Juni ?

Aperçu du texte

Solesmes. 1496. En cette fin de xve siècle, nombreux sont les ateliers bourguignons qui se déplacent vers les pays de la Loire, intéressés autant par l’installation du pouvoir royal dans la région du Val de Loire que par l’établissement de riches mécènes, de communautés religieuses en quête de créations artistiques.

Preuve de l’importance politique qu’acquiert le Val de Loire, signalons les visites répétées du roi Charles VIII dont le nom (KAROLO VIII regnante) apparaît dans la date d’exécution de la Mise au tombeau de Solesmes. En effet, le souverain se rend dans le prieuré à trois reprises lors de séjours qu’il fait au château de la Roche-Talbot : le 25 août 1488, le 1er septembre 1488 et le 31 août 1491. Au cours de ces visites, le roi tient à Solesmes des séances de son grand conseil ; en outre, tout porte à croire que Charles VIII n’est pas seulement un admirateur de Solesmes mais aussi un bienfaiteur ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Cyril Peltier, « Les Saints de Solesmes : des résurgences dans la statuaire espagnole du Siècle d’Or ? », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 123-4 | 2016, 35-59.

Référence électronique

Cyril Peltier, « Les Saints de Solesmes : des résurgences dans la statuaire espagnole du Siècle d’Or ? », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest [En ligne], 123-4 | 2016, mis en ligne le 30 décembre 2018, consulté le 26 septembre 2017. URL : http://abpo.revues.org/3427

Haut de page

Auteur

Cyril Peltier

Laboratoire Framespa – Université Toulouse Le Mirail

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page