Navigation – Plan du site

Le relief aux cerfs du château de Suscinio, témoignage d’une tentative emblématique avortée du duc Jean IV ?

The hart relief of the castle of Suscinio: proof of one of Duke John V’s failed emblems?
Thibaut Lehuédé
p. 7-30

Résumés

Longtemps considéré comme un simple élément ornemental de la façade du logis Est de Suscinio, le relief aux cerfs surmontant l’entrée s’avère en réalité porteur d’une iconographie bien plus complexe qu’il n’y paraît. En effet, il convient d'interpréter cet élément comme un motif emblématique, ce qui amène à réévaluer nos connaissances sur les pratiques emblématiques du duc Jean IV. La figure du cerf qui jusqu’à ce témoignage, n’avait jamais été associée à l’emblématique des ducs de Bretagne, doit effectivement être rapprochée des devises royales au cerf de Charles VI et Richard II qui lui sont contemporaines. Plus précisément, l’étude du relief l’identifie clairement à une réplique de la devise du cerf blanc (white hart) du souverain Plantagenêt, et met ainsi en évidence les liens étroits et complexes, matérialisés ici en emblématique, entre les princes breton et anglais à la fin du xive siècle. Cependant, en l’état actuel de nos connaissances, l’unicité de cet emblème interroge quant à la place qu’il faut lui accorder au sein des devises du duc Montfort, où le lion et surtout l’hermine occupent la place centrale. Se pose donc finalement la question de savoir si le cerf est réellement une devise ducale ou plutôt une tentative inaboutie dont le relief morbihannais ne serait qu’un reliquat.

Haut de page

Entrées d’index

Chronologie :

XIVe siècle

Noms de lieux :

Suscinio, Bretagne, Morbihan
Haut de page

Notes de l’auteur

Je tiens à remercier et à saluer chaleureusement ici l’équipe de fouilles du chantier de Suscinio sous la direction de Karine Vincent, qui m’a accueilli au cours des campagnes 2013 et 2014.

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Le relief aux cerfs de Suscinio : un élément d’emblématique
Entre France et Angleterre : le cerf comme devise royale
Un partage emblématique avec Richard II
Une devise ducale ? Mise en perspective avec l’emblématique de Jean IV
L’emblématique des logis ducaux : Suscinio et le château de l’Hermine

Aperçu du texte

Depuis 2013, le Conseil départemental du Morbihan a lancé une campagne de fouilles au château de Suscinio. Localisée dans l’actuelle cour du château, cette opération de plusieurs années a pour but de mettre au jour le logis nord, érigé au xiiie siècle, et de mieux comprendre les différentes phases de construction du site. Cette redécouverte du logis nord est aussi l’occasion de se pencher sur le patrimoine architectural des logis est et ouest, respectivement bâtis par les ducs Jean IV et Jean V. Le château actuel est en effet le résultat de plusieurs campagnes de construction et de restauration depuis le Moyen Âge. Le logis est, consistant en un châtelet d’entrée et attribué au duc Jean IV, a été édifié à la fin du xive siècle. Il arbore un relief, sculpté entre les flèches du pont-levis et dont la signification, si elle n’a pas jusqu’à maintenant attiré l’attention des chercheurs, remet en question nos connaissances sur l’emblématique de ce duc.

Le relief aux cerfs de Suscinio : un ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Thibaut Lehuédé, « Le relief aux cerfs du château de Suscinio, témoignage d’une tentative emblématique avortée du duc Jean IV ? », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 124-1 | 2017, 7-30.

Référence électronique

Thibaut Lehuédé, « Le relief aux cerfs du château de Suscinio, témoignage d’une tentative emblématique avortée du duc Jean IV ? », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest [En ligne], 124-1 | 2017, mis en ligne le 30 avril 2019, consulté le 21 octobre 2017. URL : http://abpo.revues.org/3477

Haut de page

Auteur

Thibaut Lehuédé

Étudiant en histoire de l’art, université de Nantes

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page