Navigation – Plan du site
Des soins pour grandir

Fées, nourrices et superstitions : les soins aux nourrissons au prisme de la fiction médiévale

Fairies, wet nurses and superstitions: looking after toddlers through the prism of medieval fiction
Yasmina Foehr-Janssens
p. 109-133

Résumés

Élaboré dans le cadre du programme de recherche « Lactation in history » financé par le fonds national de la recherche scientifique suisse (FNRS) et consacré aux représentations et aux pratiques de l’allaitement dans la longue durée, le présent article se propose de considérer les soins prodigués aux nourrissons sous l’angle de leur représentation fictionnelle dans la littérature française du Moyen Âge. Ce parti pris permet de montrer que, contrairement à un certain nombre d’idées reçues, les grands genres narratifs médiévaux accordent une attention soutenue aux faits et gestes qui entourent la venue au monde des humains. Les mentions des rites et des pratiques liés à la naissance et à la petite enfance offrent un panorama imaginaire très précis concernant les enjeux de la reproduction humaine, dans sa composante sociale, notamment. La fabrique du héros prend, en particulier au cours du xiiie siècle et au xive siècle, un tour particulier. Tout un appareil de motifs merveilleux, d’origine folklorique aussi bien qu’hagiographique, vient s’attacher à la description des soins et de l’accueil prodigués aux nourrissons, leur conférant une aura féerique qui confine à la mise en place d’une sorte de mythologie aux contours certes indécis, mais dominée par l’action de puissantes figures nourricières dont il convient de déterminer la fonction, qui peut varier d’un texte à l’autre.

Haut de page

Entrées d’index

Chronologie :

Moyen Âge
Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Les nourrices en littérature : complicité féminine, prescriptions masculines et vulnérabilité
La nourrice breneuse : hostilité et ignorance
Allaitement et soins aux nourrissons : un savoir partagé
Vulnérabilité
Territoires de la fiction : Brun de la Montaigne et le lait de la fée
La nourrice « faée » : une demande paternelle d’excellence
La mélancolie des « seigneurs d’ancesserie » : féérie et superstitions masculines
Un enfant pour un autre : du changelin au fils fortuné

Aperçu du texte

Sous ce titre, je présenterai un travail en cours dans le cadre d’un programme de recherche financé par le fonds national de la recherche scientifique suisse (FNRS) et consacré aux représentations et aux pratiques de l’allaitement dans la longue durée. Le projet « Lactation in history » se propose d’étudier l’allaitement comme une réalité historique et culturelle complexe. Il s’agit de mettre en évidence comment les discours, les représentations et les pratiques de la lactation et de l’alimentation des nourrissons se développent et évoluent de l’Antiquité jusqu’à aujourd’hui. Loin de se limiter à un soi-disant « monde des nourrices », clos sur lui-même et sans rapport avec la sphère publique, ceux-ci prennent des significations religieuses et politiques qui varient en fonction des différents contextes culturels étudiés. À toute époque, l'allaitement fait l'objet d'une surdétermination symbolique. La lactat...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Yasmina Foehr-Janssens, « Fées, nourrices et superstitions : les soins aux nourrissons au prisme de la fiction médiévale », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 124-3 | 2017, 109-133.

Référence électronique

Yasmina Foehr-Janssens, « Fées, nourrices et superstitions : les soins aux nourrissons au prisme de la fiction médiévale », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest [En ligne], 124-3 | 2017, mis en ligne le 16 novembre 2019, consulté le 23 novembre 2017. URL : http://abpo.revues.org/3698

Haut de page

Auteur

Yasmina Foehr-Janssens

Professeure de littérature française médiévale, Université de Genève, groupe de recherche « Lactation in history »

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Rennes

Haut de page